Menu
Un plan pour co-construire une société apprenante

Un plan pour co-construire une société apprenante

By In Hot News, News On April 4, 2018


François Taddei a remis le rapport « Un plan pour co-construire une société apprenante », aux ministres du Travail, de l’Éducation nationale et de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, lors de la Journée de l’innovation de l’Éducation nationale, aujourd’hui le 4 avril.

5 axes pour co-construire une société apprenante 

Le rapport prône la création progressive d’un “service public de la société apprenante” pour permettre à tous d’intensifier la recherche, de faciliter l’accès de tous à la formation, aux expériences et aux résultats, et impliquer le plus grand nombre dans la conduite de projets innovants.

Il est construit autour de 5 axes et propose 30 mesures opérationnelles, notamment :

  • ouvrir des tiers-lieux physiques et numériques pour faciliter les échanges de connaissances
  • organiser une « fête de l’apprendre » pour célébrer tous les apprentissages
  • créer un numéro et un carnet d’apprenant tout au long de la vie pour faciliter la formation, l’orientation et l’insertion
  • développer une recherche interdisciplinaire, internationale et participative sur les nouvelles manières d’apprendre
  • créer des “labs des métiers de demain” ouverts à tous et de former les formateurs
  • bâtir un “campus numérique” pouvant fédérer les apports de chaque université et de créer une Alliance internationale pour des sociétés apprenantes et durables, en synergie avec les futures universités européennes
  • créer un “GIEC pour les intelligences, les apprentissages et les compétences”

Pallier les inégalités et anticiper les mutations de notre société

Alors que les inégalités d’accès à la connaissance et à la formation se poursuivent, alors que l’écart se creuse entre ceux qui bénéficient et ceux qui souffrent de la globalisation et des transformations numériques, nos systèmes éducatifs et de formation ont besoin d’évoluer en profondeur pour faire face aux nouveaux défis comme le développement durable et aux mutations rapides de la société, induites notamment par les développements de l’intelligence artificielle.

L’éducation, la formation tout au long de la vie, le développement professionnel et la construction des nouvelles compétences nécessaires aux métiers de demain sont indispensables au progrès démocratique, économique et social. La prise en compte de ces enjeux est primordiale pour assurer l’inclusion sociale, l’insertion professionnelle, la mise à jour des connaissances, le développement des intelligences individuelles et collectives et, de fait, l’amélioration de la qualité de vie de tous les citoyens.

Au CRI, nous sommes fiers d’avoir adopté ces principes et de continuer à apporter notre pierre à la construction collaborative d’une société apprenante.

Revue de presse