Menu
Mécénat MSDAVENIR

Mécénat MSDAVENIR

By In Hot News, News On April 18, 2019


Communiqué de presse : Clarisse Lhoste, présidente de MSDAVENIR et de MSD France, Georges Bismuth, Président de la Fondation Paris Descartes, et François Taddei, Directeur du CRI, ont signé, hier soir, une convention de mécénat de 3 ans pour encourager des travaux de recherche en biologie synthétique révolutionnant la méthodologie de découverte de nouveaux antibiotiques. Le processus mis au point sera facile à reproduire et à diffuser selon les principes des sciences ouvertes citoyennes.

La résistance aux antibiotiques constitue aujourd’hui l’une des plus graves menaces en termes de santé publique à l’échelle mondiale.  Aussi, la lutte contre certaines pathologies telles que VIH, tuberculose, paludisme…, est un des objectifs du millénaire définis par l’ONU. Mais malgré les nombreuses campagnes engagées pour informer, prévenir, et améliorer les conditions de vie, l’accès aux médicaments reste limité pour la majorité de la population mondiale, tandis que la résistance croissante des pathogènes aux traitements antimicrobiens dévaste la santé des plus vulnérables.

Sensibles à cette problématique, des étudiants du CRI (en Master Approche Interdisciplinaires à la Recherche et Éducation (AIRE) – Universités Paris Descartes et Diderot) ont monté un projet en biologie synthétique pour trouver de nouveaux antibiotiques contre la tuberculose. Le chercheur Jake Wintermute (CRI – Université Paris Descartes) qui les a encadrés poursuit ce projet de recherche afin de lui donner plus d’ampleur et d’envergure et de le porter sur la découverte de nouveaux antimicrobiens en général.

La méthodologie consiste à prendre une bactérie de laboratoire (E. coli) sûre et facile à cultiver, de la modifier génétiquement pour exprimer les gènes essentiels d’un pathogène dangereux et difficile à cultiver. La bactérie modifiée peut alors être utilisée comme substitut pour tester les médicaments qui peuvent tuer l’agent pathogène dangereux.

Les sciences ouvertes, une démarche éthique en recherche

Pour répondre aux objectifs de développement durable, le CRI est convaincu que la science se doit d’être ouverte et collaborative. Ainsi, tout le monde peut participer à la recherche que ce soit pour récolter des données, élaborer les protocoles ou encore interpréter les résultats. La technique de recherche de Jake Wintermute, conçue dans un esprit open source, est pensée pour être réplicable et enrichie par les communautés scientifiques dans le monde entier.

« A la pointe de la science, les chercheurs et étudiants sont une force mobilisable pour contribuer efficacement à la résolution des grands défis de société. La Fondation Paris Descartes est, encore une fois, très reconnaissante à MSDAVENIR qui, par son soutien à nos équipes, a bien compris l’importance de l’université publique dans le progrès scientifique et sociétal » a souligné le Dr Georges Bismuth.

Une volonté commune de faire de la recherche autrement

Le Centre de Recherches Interdisciplinaires et la Fondation Paris Descartes développent des projets de recherche qui s’attaquent aux défis mondiaux, notamment en santé. Les recherches du CRI se situent au carrefour des sciences du vivant, de l’apprendre et du numérique. L’ambition est de casser les murs entre les disciplines, les sciences et la société. Une des ambitions est de rétablir le lien de confiance et de transmission des connaissances entre la communauté scientifique et les publics en construisant des processus ouverts en inclusifs.

« Nous sommes fiers de soutenir les équipes du CRI dont le projet collaboratif vise à lutter contre le phénomène de l’antibiorésistance. Cette approche novatrice sur un enjeu de santé publique majeur correspond à la mission que s’est fixé MSDAVENIR : favoriser une recherche partenariale porteuse d’espoir pour la santé de demain » a déclaré Clarisse Lhoste, présidente de MSD France et du Conseil d’administration de MSDAVENIR.

———————————-

A propos de la Fondation Paris-Descartes
La Fondation Paris Descartes a pour mission de soutenir et d’amplifier l’impact de la recherche conduite à l’Université Paris Descartes. Notre université aborde de manière interdisciplinaire les Sciences de l’Homme et de la Santé. Avec ses 40.000 étudiants et 2.500 chercheurs et enseignants, elle constitue une force mobilisable pour faire évoluer les grands enjeux de société. Notre offre de formation est fortement adossée à nos laboratoires de recherche de renommée internationale.

A propos de MSDAVENIR
MSDAVENIR est un fonds de soutien à la recherche dans les sciences du vivant, créé en mars 2015 et doté de 75 millions d’euros sur trois ans. À travers la conclusion de partenariats, ce fonds a pour mission de faire progresser la recherche tant sur des sujets scientifiques que dans des domaines sociétaux liés à la recherche, l’éducation ou la santé.