. .

Menu
L’Unesco et le CRI signent un nouvel accord de partenariat

L’Unesco et le CRI signent un nouvel accord de partenariat

By In Hot News, News On March 5, 2019


Communiqué de presse : L’UNESCO et le CRI – Centre de Recherches Interdisciplinaires signent un accord de partenariat pour contribuer collectivement, par l’éducation, à la résolution des objectifs du développement durable des Nations Unies

Ce mardi 5 mars, Audrey Azoulay, Directrice Générale de l’UNESCO et François Taddei, co-Fondateur et Directeur du CRI, renforcent les liens qui unissent déjà les deux institutions, à travers la Chaire Sciences de l’Apprendre portée par l’Université Sorbonne Paris Cité, en vue de la constitution d’une planète apprenante.

Il y a aujourd’hui plus de 100 millions d’étudiants dans l’enseignement supérieur et ce nombre pourrait doubler en une décennie, ce qui équivaudrait à ouvrir une nouvelle université tous les jours pendant 10 ans. Les défis sont immenses et le besoin d’innovation essentiel. Les nouvelles technologies et notamment l’intelligence artificielle sont amenées à jouer un rôle important pour relever ces défis. Il s’agit aussi de faire évoluer rapidement les modèle d’apprentissages pour développer l’esprit critique, les capacités à apprendre à apprendre, à se poser les bonnes questions, à créer, inventer, innover, à travailler ensemble et savoir catalyser l’intelligence collective.

C’est en partant de ce constat et fortes de la richesse de leur collaboration initiée en 2014 que les deux institutions ont souhaité densifier leurs actions communes et accroître leur synergies en faveur de l’éducation.

Ainsi, l’UNESCO et le CRI ambitionnent de mobiliser leurs ressources afin de développer les axes majeurs suivants :

  1. La création d’un sommet mondial en faveur de l’apprentissage durable sur la planète.
    Les institutions souhaitent organiser un sommet annuel dans le cadre de la construction d’une planète apprenante qui présenteraient des programmes d’apprentissage novateurs et des pratiques pédagogiques, y compris l’application des innovations de l’intelligence artificielle en faveur des 17 objectifs du développement durable (ODD) des Nations Unies
  2. La reconnaissance, la diffusion et la mise à l’échelle des meilleures pratiques en termes d’Éducation.
    Afin de promouvoir les programmes et solutions d’apprentissage novateurs, orientés en faveurs des ODD, les institutions souhaitent oeuvrer à leur reconnaissance et favoriser leur passage à l’échelle, ceci dans une démarche continue d’apprentissage et de développement de l’éducation.
  3. Créer une alliance interdisciplinaire pour une planète apprenante :
    Cette alliance mobilisera les pays et les organisations bénévoles, y compris les établissements et centres de recherche et d’enseignement supérieur, afin de promouvoir et évaluer la recherche et les pratiques facilitant la co-évolution des trois formes d’intelligence (humaine, collective et artificielle). Cette alliance contribuera à élaborer des politiques d’éducation et d’apprentissage tout au long de la vie à l’heure de l’Intelligence artificielle.

“Nous souhaitons, ensemble, mobiliser l’intelligence collective et les sciences participatives, pour que chacun puisse apprendre à prendre soin de lui-même, des autres et de la planète.” souligne François Taddei.

Ce nouveau partenariat symbolise l’union stratégique entre l’UNESCO et le CRI – Centre de Recherches Interdisciplinaires qui sera, une nouvelle fois, mise en valeur à l’occasion de la 5ème édition de la Mobile Learning Week du 7 au 11 mars, au sein de l’UNESCO, au cours de laquelle François Taddei interviendra sur le thème “Quelle intelligence collective homme-machine développer pour permettre aux êtres humains de vivre et de travailler avec l’AI ?”

La synergie entre les deux institutions s’incarnera notamment dans la mobilisation de l’intelligence collective dans une vision prospective au service de l’intérêt général et du bien commun. L’écriture d’un rapport sur le futur de l’apprentissage, couplé aux intelligences actuelles et de demain, constituera une des étapes majeures dans la construction d’une planète apprenante.