Menu
Présentation

Agir pour l’éducation

Le Master EdTech du Centre de Recherches Interdisciplinaires est le premier diplôme en France qui vise à former les futurs acteurs du changement dans l’éducation, capables d’analyser les transitions de “l’Apprendre” dans notre société, aptes à devenir designers de formations dans des contextes pluridisciplinaires variés et à piloter des projets de transformation numérique dans des contextes éducatifs complexes.

L’éducation est désormais mondialisée, car les supports d’enseignement de toute sorte sont disponibles tout le temps et partout. L’économie numérique la concerne, la stimule mais aussi la concurrence.

La société attend de ses écoles qu’elles rendent les étudiants créatifs et avides de connaissance, qu’elles leur donnent le goût d’entreprendre et de partager, qu’elles développent la lucidité, la pensée critique et la solidarité. Pas facile dans un monde traversé par les crises sociales, la montée des inégalités, et d immenses besoins démographiques.

Ce sont ces défis que nous relèverons ensemble : l’éducation attend ses nouveaux entrepreneurs, ses nouveaux enseignants et ses nouveaux chercheurs, et si possible les trois caractères dans une même personnalité. Nous cherchons des étudiants talentueux, de toutes disciplines et nationalités, avec un goût pour l’exploration, l’expérimentation, la recherche, et l’envie de travailler ensemble au très beau projet collectif de contribuer tout de suite à l’éducation de demain.

Le programme EdTech

Le Master EdTech est un programme de deux ans reconnu par l’Etat et le système L.M.D européen. Le Master est cohabilité entre les universités Paris Descartes et Paris Diderot. Les cours sont dispensés au Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI) où les étudiants ont accès à l’ensemble des ressources, événements et à l’écosystème.

Contact

Ada Loueilh
Coordinatrice Master Edtech

 masteredtech@cri-paris.org
+33(0)1.76.53.46.21
@OpenEdTech

Responsables de la formation

Sophie Pène (Paris Descartes),
Pascal Hersen (Paris Diderot),
Ariel Lindner (CRI).

La formation est dispensée en anglais. Cependant, il n’y a pas de niveau minimum de langue requis. La seule condition est de ne pas être inhibé par la langue et de pouvoir comprendre et s’exprimer avec ses propres mots. L’anglais est notre langue de communication commune puisque les participants viennent du monde entier. Une chose est sûre: il est très facile de progresser dans ce contexte!

Débouchés professionnels

Le Master EdTech vise à former les futurs acteurs du changement dans l’éducation. Nous sommes convaincus qu’en parallèle des deux grandes transitions de notre siècle, les transitions numérique et écologique, coexiste une troisième forme de transition, la transition “apprenante”, qui transforme nos manières d’enseigner, d’apprendre tout au long de la vie, de faire de la recherche mais aussi nos façons de travailler, de collaborer, de manager…

Ainsi, nous préparons nos étudiants à des emplois qui n’existent pas encore ou qui sont en pleine transformation.

Au sein du système éducatif, on voit apparaître de nouveaux types de métiers (ex: fab manager à l’université) mais également dans les administrations (ex: chief digital officer, data scientist…), dans les entreprises (la formation tout au long de la vie et les communautés d’apprentissages constituant deux challenges majeurs pour le futur des entreprises) et dans d’autres lieux alternatifs qui servent aussi la société apprenante (bibliothèques, coworking spaces…).

Types de débouchés déjà existants:

  • Designers de formation (dans des startups, des entreprises, des éditeurs, des universités, écoles, associations, ONG…) ;
  • Chargés de projet éducation innovante;
  • Chargés d’études, consultants;
  • Enseignants-chercheurs;
  • Entrepreneur de l’éducation.

Pour qui?

Chaque année, nous accueillons environ 40 participants dans le Master: les étudiants viennent du monde entier (15 nationalités en 2016/2017) et de toutes les disciplines (sciences politiques, sciences de l’éducation, informatique, biologie, médecine, design, économie, etc.). Cette diversité de profils et de parcours constitue une opportunité exceptionnelle de développer des projets  en groupe et d’expérimenter la philosophie du pair-à-pair et de la bienveillance au quotidien.

Voilà pourquoi votre parcours académique et votre discipline de formation quelle qu’ils soient ne constituent pas un critère de sélection. Nous recherchons avant tout des étudiants curieux, autonomes, pro-actifs, prêts à s’engager dans la révolution éducative en portant des idées et des projets.

Pour certains étudiants, c’est un pas de côté pour réaliser un projet .

C’est le cas de médecins qui veulent prendre le temps d’imaginer un serious game, de concevoir un simulateur pour former les chirurgiens, de se lancer dans une recherche en sciences participatives, de fabriquer des objets connectés dans nos labs pour leurs recherches..

C’est le cas de professeurs qui cherchent une respiration pour un métier qu’ils adorent et qu’ils veulent réimaginer.

Pour d’autres c’est le début d’un cursus de recherche qui demande un savoir sur l’apprentissage dans une société numérique et qui combinera plusieurs disciplines, l’informatique, les sciences cognitives, la physique, la biologie, les sciences humaines et sociales.

Pour d’autres encore, designers, artistes, hackers c’est un domaine de création, pour le développement durable, l’économie du partage, le développement des “communs” du savoir.

Tous se rencontrent, pour aborder l’ed tech (Education and technology) avec 3 sphères de compétences :

  • La philosophie de l’éducation et l’anthropologie de la connaissance, les humanités numériques, les sciences humaines
  • les techniques numériques, l’expérimentation
  • l’esprit d’entreprise, la gestion de projet,

Cadre

Il s’agit pour le CRI de mettre à la disposition de larges communautés d’enseignants et de chercheurs son expérience de formation par la recherche, expérience largement appuyée sur les technologies numériques utilisées de façon créative. De nombreuses actions de formation ont en effet permis de capitaliser sur des démarches actives de recherche d’information, de classe inversée, de projets étudiants, des jeux sérieux, de stages en laboratoire.

Short Programs