Les Savanturiers embarquent pour la Lune !
“Est-ce que la Lune est construite de pierres ?" Dans le cadre des Défis Savanturiers, les classes participantes ont rencontré l’astronaute-analogue Benjamin Pothier et visité la base de simulation lunaire Lunares
18 10 2021
Les Savanturiers embarquent pour la Lune !

Le jeudi 11 février, dans le cadre des Défis Savanturiers, l’explorateur et astronaute-analogue Benjamin Pothier était en direct pour nous faire visiter la base Lunares, qui simule les conditions de vie sur la Lune, et répondre aux questions des élèves de la maternelle au lycée.

DIRECTION LA BASE LUNARES !

Depuis le 13 janvier, des scientifiques ont imaginé avec nous des défis à destination des enfants et adolescent·e·s.

A l’occasion du quatrième défi, les élèves ont pu rencontrer Benjamin Pothier, astronaute-analogue et commandant de la mission “Lunares 11 Orpheus” qui se déroule sur la base Lunares. La mission regroupe six astronautes qui vont cohabiter pendant 15 jours dans la reproduction d’un habitat lunaire en Pologne. Cette petite communauté internationale expérimentera les conditions de vie sur la Lune et devra collaborer lors de missions extravéhiculaires tout en restant isolés du reste du monde.

Dans le cadre des Défis Savanturiers, l’astronaute nous a fait la visite en direct de sa nouvelle maison et a répondu aux nombreuses questions des élèves :
Est-ce que la Lune est construite de pierres ?
– Avez-vous déjà vu un trou noir ?
Qu’est-ce qu’on mange sur la Lune ?
Est-ce qu’il fait chaud sur Mars ?

UN CONFINEMENT DANS L’ESPACE

Benjamin Pothier a expliqué aux élèves que leur expérience du confinement n’était pas très éloignée de l’entraînement que suivent les astronautes pour apprendre à vivre isolés dans une station spatiale. Les élèves en ont donc profité pour poser des questions qu’ils pouvaient directement transposer à leur vécu.

“QUEL EST L'IMPACT DU CONFINEMENT SUR L'ORGANISME ET PSYCHOLOGIQUEMENT ?”

L’astronaute a expliqué qu’une partie de son cerveau, plus particulièrement l’hippocampe, allait être étudié pour voir quelle était son évolution durant une période de confinement. L’hippocampe joue un rôle fondamental dans l’apprentissage et la mémoire. Ainsi, son atrophie peut entraîner des effets psychologiques. Il propose également aux élèves de se pencher sur la question de la privation de la lumière du soleil pendant 15 jours qui entraînera inévitablement des carences en vitamine D.

“QUELS MOYENS UTILISEZ-VOUS POUR NE PAS DÉPRIMER PENDANT UN CONFINEMENT?”

Le commandant leur a raconté que toute l’équipe avait des ordres de missions très précis, dans lesquels sont décrits tout ce qu’ils doivent faire, toutes les heures, pendant 15 jours. “Planifier sa vie permet de la prendre en main”. Il aborde ensuite la question de la cohabitation, essentielle aux voyages spatiaux et aux confinements : “Vivre à plusieurs demande une grande capacité d’adaptation, comme tout le monde a pu le voir en France. Cela demande une grande préparation.”

A la demande des élèves, Benjamin Pothier raconte comment il a vécu le fait de sortir d’une base après y être resté isolé, une réponse qui résonne en chacun de nous: “Sortir après un confinement c’est comme passer d’une vidéo Youtube à un film en HD. Vous aviez oublié l’odeur de la pluie, des arbres, les couleurs. Votre champ de perception s’est réduit et tout d’un coup, c’est comme si on enlevait des lunettes de soleil et on redécouvre la sensation de vie de l’extérieur et c’est un moment assez magnifique. Vous voyez comme à travers les yeux d’un enfant qui découvre quelque chose.

Si aujourd’hui six astronautes sont isolés en Pologne, c’est que Mars est dans tous les esprits !
“Aller vers Mars suppose que 4 personnes cohabitent, isolées, pendant 2 ou 3 ans. Toutes ces questions de cohabitation et de confinement sont des questions importantes pour préparer des missions vers Mars.

VOUS VOILÀ DONC PRÊT·E·S POUR VOYAGER VERS MARS !

Intéressé·e par les Défis Savanturiers ? Venez piocher dans nos sujets !

More news