Comment le coronavirus a réveillé l’intelligence collective mondiale
Publication de Marc Santolini dans The Conversation France
20 10 2020
Comment le coronavirus a réveillé l’intelligence collective mondiale

Individuellement, nous sommes tous démunis face à la pandémie du COVID-19. Cependant, un essor collaboratif mondial porteur d'espoir est né de cette crise sanitaire. Il modifie profondément la manière de mener des travaux de recherche. C'est ce phénomène que notre Long-Term Research Fellow, Marc Santolini, analyse dans son article.

English version available here.

Jamais la communauté scientifique dans son ensemble ne se sera autant mobilisée en un temps si court, à l'échelle planétaire. De nombreuses équipes scientifiques (chercheurs, médecins, ingénieurs...) travaillent sans relâche afin de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques de l'infection due au COVID19 et son mode de transmission. D'autres tentent de modéliser la propagation de ce virus afin d'anticiper et d'endiguer la pandémie. Dans le même temps, plusieurs essais cliniques sont menés afin de tester de potentiels traitements thérapeutiques et des virologues développent des candidats vaccins dans le but de protéger les populations non encore immunisées... Cette dynamique nouvelle s'incarne notamment par un nombre colossal d'articles académiques publiés sur le sujet, plus de 45 000 à ce jour.

En parallèle, de nombreuses initiatives de science citoyenne, telle que la plateforme opencovid.care, apportent leur contribution, en répertoriant et partageant, dans une philosophie open source, des solutions innovantes afin de contrer cette pandémie.

Ainsi, dans son article Marc présente une expérience réalisée récemment au sein de Just One Giant Lab sur l'étude de ces dynamiques. Avec son équipe, il aborde notamment le rôle des algorithmes de recommandation pour bâtir une "architecture de l'attention" permettant de pérenniser les collaborations massives émergentes.

Découvrir l'article en entier.

More news